Cette première histoire nous rappelle les silhouettes des pêcheurs japonais et du monde du travail nippon en général. Sa gamme de couleurs s’inspire des estampes, pour dessiner une silhouette fraiche, retro et légère.

La nature bretonne a inspiré cette histoire : le bleu de l’eau se mêle à la végétation. Les berges et les bourgeons jaunes du printemps se déclinent dans une palette de couleurs végétales et minérales. On y retrouve des matières souples, rustiques, et naturelles comme le lin et le coton flammé, idéales pour aborder les premières chaleurs.